Accéder au contenu principal

Récital en sonnet – En route pour la campagne – épisode 4

Juin 2019, la fin du trio annonce aussi le lancement de ma consultation auprès des partenaires, des influenceurs pour prendre la température sur le territoire.

Une bonne partie de l’équipe souhaitait me suivre et croyait en ma capacité à fédérer autour de moi. Par choix, j’ai laissé ceux qui étaient troublés par la division réfléchir tout l’été.

Quand ceux qui étaient partis passaient leur été à essayer de raccrocher nos sympathisants à leur cause, j’ai laissé nos amis prendre du recul. Je n’aime pas forcer l’adhésion.

Soutenir les uns ou les autres doit être un choix et non une obligation. Je tiens
trop à ma liberté pour essayer d’embrigader d’autres personnes.
Si je connaissais la plupart des partenaires que j’ai consultés, j’ai trouvé très intéressant d’en rencontrer que je ne connaissais pas, comme certains présidents d’associations. Bien entendu, les échanges étaient riches, souvent passionnants mais aussi honnêtes et francs.

S’il y a une chose qui compte pour moi, c’est d’avoir réussi à faire toute une campagne en restant droite, sans faire de promesses à qui que ce soit.

Les seules que j’ai pu faire ont été d’accepter d’étudier certains dossiers une fois élue si les Alençonnais me faisaient confiance, sans préjuger du résultat.


Les promesses électorales non tenues ont détourné une bonne partie des électeurs des urnes et je me refuse à le faire. Je préfère un discours juste et sincère.


J’ai travaillé avec l’équipe durant l’été car la rentrée promettait d’être intense. Il a
été propice à la rencontre de nouvelles personnes qui sont venues rejoindre le groupe. Ce dernier était un groupe de travail. Jamais je n’ai promis à ceux qui souhaitaient me rejoindre une place sur la liste. Ce n’était pas ma préoccupation.

La plupart des personnes qui sont venues me voir pour être sur ma liste, ne l’ont, finalement, pas été.

Faire de la politique est un engagement pour le territoire avant tout. Ceux qui sont venus pour travailler au développement du territoire plutôt que pour eux-mêmes ont été les bienvenus. Beaucoup ne souhaitaient d’ailleurs pas figurer sur la liste lorsqu’ils m’ont rejointe.
Le socle était constitué d’une poignée de personnes que je connaissais depuis plus ou moins longtemps. Certains depuis des années, d’autres depuis quelques semaines.

La question centrale dans la constitution d’une équipe est celle de la confiance qu’on lui accorde.

à suivre…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :