Accéder au contenu principal

Mes propositions pour le centre ville !

Ceux qui ont suivi mon parcours pendant ce mandat municipal savent que je ne l’ai pas passé à m’opposer systématiquement mais j’ai défendu ces 6 ans les commerces et le tourisme alençonnais.

Lorsque les élus de la majorité proposaient des prêts à taux 0% pendant les travaux, je me battais pour que les commerçants obtiennent des subventions. Ce qu’ils ont fini par obtenir, heureusement car un remboursement aujourd’hui serait compliqué.

D’un naturel optimiste, j’aime positiver. Si je salue les animations du cœur de ville réalisées depuis la fin des travaux, la fermeture annoncée de nombreux commerces m’inquiète.

Je souhaite encourager l’ensemble des alençonnais à consommer en centre-ville, à privilégier la proximité et les emplois locaux plutôt que les achats sur Internet ou dans les autres agglomérations voisines.

La collectivité aussi doit s’engager fortement auprès des commerçants. Elle le fait avec l’action cœur de ville mais elle doit aller plus loin, plus vite car les commerçants souffrent ! Les aides à l’installation sont une chose, un accompagnement au développement serait nécessaire.

Les centres-villes qui subissent le mieux les nouveaux modes de consommation (Internet) sont ceux qui ont réhabilité les logements. Quand on habite en centre-ville, on consomme plus facilement en centre-ville.

S’il faut développer pour l’environnement les mobilités douces, comme le vélo, la grande majorité vient en centre-ville en voiture. La question du stationnement est donc primordiale. Aujourd’hui commerçants, salariés et clients se sentent harcelés par les amendes qui diminuent leur pouvoir d’achat. Ce n’est drôle ni pour eux ni pour les agents municipaux. Cette problématique est abordée dans toutes les villes. Le quart d’heure gratuit est insuffisant, que peut-on faire en moins d’une heure ? Pour les commerçants et leurs salariés, travailleurs en centre-ville, nous créerons un pass-accessibilité.

L’idéal étant d’éviter le stationnement en ville et des aires seront installées aux entrées principales d’Alençon avec des navettes gratuites régulières vers le centre-ville, qui permettront également aux Alençonnais prenant la route de covoiturer.

En complément, voici mon intervention concernant le budget primitif 2020 proposé lors du Conseil municipal qui se tenait hier.

« Monsieur le Maire,

Certaines dépenses de fonctionnement comme le chauffage urbain passe de 113 000€ à 243 000 € coût légèrement atténué par la baisse de l’électricité mais avec l’augmentation du combustible, nous passons pour ces trois postes de 950 000 € à 1 042 700 €, soit une augmentation de 10%. Cela m’interroge, bien évidemment.
Mais aujourd’hui je ne souhaite pas revenir sur l’ensemble du budget mais sur son esprit.
Ce que je lis dans ce budget se résume en deux expressions : « manque d’ambition » et « année blanche ».
Lorsque je vous entends présenter ce budget avec satisfaction, je me dis que nous ne devons pas habiter la même ville !
Se satisfaire d’un budget sans ambition lorsque je vois mes commerces fermer les uns après les autres me désole. La poursuite de l’action cœur de ville est une bonne chose, mais il aurait fallu au moins la renforcer. Il faut investir dans le centre-ville, les taux sont bas, l’endettement, nous le voyons est faible. Alors qu’attendez-vous ? Que des locomotives comme Orange quittent le centre-ville. C’est ce que les commerçants et les habitants craignent et ce qui est en train de se passer. Les difficultés d’enseignes historiques comme la Coopération, Eram, bientôt d’autres enseignes et un nombre d’indépendants qui souhaitent vendre n’augurent rien de bon. Quelle image de la ville quand vous ne leur trouvez pas de solution ? Si nous avions été une ville sans vacance commerciale, pourquoi pas. Mais nous sommes loin de ce cas de figure.
Je parle du centre-ville mais les travaux réalisés ont beaucoup impacté également les commerçants de Courteille, quels projets pour les accompagner à retrouver leur clientèle et un marché dynamique ?
Dans la presse j’ai lu que des projets attendrons les prochains élus. Le centre-ville se vide et vous proposez aux commerçants et aux habitants une année blanche !
Nous ne pouvons pas nous permettre de reporter des décisions tous les 6 ans sous prétexte que des élections arrivent ! Tout s’arrête tous les 6 ans, tous les mois de mai, les mois d’août, etc. C’est insupportable. Nos contribuables paient leurs impôts de la même manière qu’il y ait des élections ou pas !
Monsieur le Maire, si nous sommes actuellement en période de fêtes, je ne souhaitais pas que vous vendiez du rêve à nos commerçants mais simplement que vous leur redonniez des perspectives avec un programme d’investissement ambitieux que la ville a les moyens de porter. »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :